SIDY ARDO SOW, RESPONSABLE DE L’APR PODOR: « LE PRÉSIDENT SALL N’ A RESPECTE AUCUNE DE SES PROMESSES

0
125 vues

Responsable de l’Alliance pour la République (Apr) dans le département de Podor, Sidy Ardo Sow est très remonté contre le Président Macky Sall, à l’instar de la grande majorité des militants apéristes dans le département de Podor. Cet énarque, qui a roulé sa bosse dans plusieurs ministères avant de rejoindre le Haut commissariat aux réfugiés, reproche au Président Sall de choisir toujours les mêmes personnes impopulaires dans le département de Podor, qui regorge de cadres. Sidy Ardo Sow accuse le Président Sall n’avoir respecté aucune promesse. Raison pour laquelle, lui et ses camarades ont décidé de se faire entendre. Et si Macky Sall et son parti ne réagissent pas, ils menacent de prendre leurs responsabilités.
« Déroulement des investitures pour les législatives »

« Nous n’avons jamais été associés aux activités du parti. Après la présidentielle de 2012 qui a porté Macky Sall au pouvoir, nous avons décidé de l’observer pour voir comment il va réagir. Parce que nous avons participé à la campagne présidentielle de 2012 avec nos propres moyens. Nous nous sommes investis physiquement et matériellement. Il a formé son gouvernement. Lors des investitures des législatives de 2011, il prend un responsable de Pété et une femme. On n’a jamais associé la base dans les investitures des député. Ils se sont réunis à Dakar dans un hôtel avec Harouna Dia, pour concocter les listes des investitures. On s’est dit que peut être c’est un parti qui vient de naître, c’est pourquoi il y a eu ces dysfonctionnements.

« Le maire de Ndiayene Pendaw et ses 5 postes »

« Par la suite, il y a eu les élections locales de 2014. ils ont investi encore la même femme, Yéta Sow, qui a pourtant perdu dans les trois bureaux de vote de son village. Si Bby a gagné la commune de Ndiayène Pendaw, c’est grâce à nous. Moi j’étais sur la liste du Parti socialiste. Ils ont truqué les élections pour gagner. Mais cela ne m’avait pas fait trop mal comme j’étais militant de l’Apr. Elle est devenue maire. Ainsi Yéta Sow cumule 5 fonctions de maire, député, de vice-président du Conseil départemental de Podor, adjointe au chargé de l’organisation de l’Association des maires du Sénégal (Ams), etc. Nous estimons que trop, c’est trop. On ne peut pas donner tous les postes à une seule personne, alors qu’il y a des cadres dans le département.

A Ndiayène Pendaw, le parti tient ses réunions dans une maison parce qu’ils ne veulent pas qu’on y assiste. Nous avons été patients jusqu’aux dernières législatives (2017), en espérant qu’on va choisir un responsable représentatif du département. On nous dit encore que c’est le président qui va décider. Il a reconduit les même personnes (Ndlr: maires de Pété et Ndiyène Pendaw) qui ont été battus dans leurs villages. Trop, c’est trop. En militant disciplinés, nous avons voté pour Macky Sall et non pour ces responsables.

Les maires de Ndioum Cheikh Oumar Hann, de Golléré Mamadou Dème et le président de l’Association des éleveurs Harouna Gallo Dia, sont venus nous voir. Parce que tout le monde était partant pour sanctionner la liste de Benno Bokk Yakaar (BBY). On allait voter pour la liste de Me Aissata Tall Sall. Après les rencontres, on a laissé tomber en attendant de poser le débat au sein des structures du parti après les législatives. Mais depuis lors, rien n’a bougé. »





Leral

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here