Podor est une ville, qui doit réinventer son développement,

Podor est une ville, qui doit réinventer son développement, après avoir perdu ce qui l’animait jadis, au plan économique et social ; (le commerce transfluvial, et les comptoirs européens.)
Toutes les localités du monde se sont développer, avec ce qu’elles ont comme ressources ;
Pour nous, ce sont nos terres, et nos cours d’eau qui devaient constituer une alternative.
Le fleuve Sénégal, le Galenka, le Doué et le Gayo, peuvent contribuer à cela.




Les programmes d’urgences, comme le PUMA le PUDC, le PACASEN seront vains
S’ils ne prennent pas en compte, l’aménagement de notre cuvette de 1200 hectares, l’implantation d’une industrie de transformation et de conservation des produits agricoles.
Podor qui est une destination touristique, gagnerait en changeant de physionomie. D’Où l’aménagement de la berge, du quai Boubou Sall, jusqu’au site de plongeon du quartier de Lao Demba ; un reboisement en remplacement des kaicédrats centenaires ! Un monument sous la maquette de Bouel Mcdad pour donner un autre visage, à la rive droite ;
La réalisation de ces objectifs à moyen et long terme pourrait créer un rusch humain un environnement propice aux affaires, comme ce fut le cas dans les années 90, avec l’implantation des projets financés par le Fond Européen de Développement. (FED) et pourrait favoriser, par la même occasion la politique sociale comme le financement de l’agriculture local, celui des femmes entrepreneurs, et des jeunes diplômés.
La reprise, du canal, à ciel ouvert, pour son curage et son entretien, une conduite de déversement des eaux usés, ou des puisards dans les maisons. La reprise du réseau électrique, un bac pour desservir Podor, la réaffectation des domaines appartenant à l’Etat, pour des besoins d’utilité publique sont entre autres des urgences pour développer la commune.

à suivre
Moussa Dieng IPRES PODOR



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here