Moi, El hadj Abdoul Ngagna Touré 57 ans, ma passion, l’agriculture

Marié Abdoul Ngagna Touré, ce polygame marié à 4 femmes, 14 enfants parle de sa passion pour l’agriculture dans cette région de Kédougou où beaucoup de gens ont les yeux tournés vers l’orpaillage.

Né il y a un peu plus de 57 ans à Goumbambéré, El hadj Abdoul Ngagna Touré reste aujourd’hui un modèle pour les agriculteurs. C’est en 1985 que son défunt papa Goki Touré s’est installé à proximité de Thiancoun Malal. Cet endroit portera plus tard le nom Sinthiou Goki.

Aujourd’hui marié à 4 épouses, père de 14 enfants, El hadj Abdoul Ngagna Touré déteste la paresse. Ce passionné d’agriculture aime bien consommer le couscous. C’est pourquoi, s’investit-il à fond dans l’agriculture, une activité qu’il a embrassée depuis sa tendre enfance.

« Un fils doit toujours essayer de dépasser les efforts de son papa. Autrefois, nous cultivions du coton ici. Nous amenions la récolte jusqu’à Tambacounda. Nous faisions le rang pour pouvoir écouler notre production. C’est ainsi que nous avions plaidé auprès de feu M Lamine Diallo pour l’installation de l’usine d’égrenage à Kédougou. Avec le temps, nous avons par la suite abandonné la culture du coton au profit de celle du maïs » se souvient notre interlocuteur.

C’est avec beaucoup de disponibilité qu’El hadj Abdoul Ngagna Touré a bien voulu nous conduire dans le champ qu’il a hérité de son défunt père. Cette année, malgré l’absence de tracteur, il a réussi à emblaver ses 15 ha en maïs.



« Le champ a une superficie de 15ha. C’est le PADAER qui m’accompagne avec l’intermédiaire de son bras technique Bamtaaré service SA. Pour les opérations de labours, j’ai utilisé des chevaux, des ânes. Cette année, je n’ai pas bénéficié de l’accompagnement du PRODAC.L’année dernière, je leur avais pourtant vendu 30 tonnes de maïs. Je suis quand même parvenu cette année à cultiver toute cette superficie avec des animaux de trait. Un cheval est mort et l’autre blessé » a-t-il confié.

Il faut rappeler qu’il a également cultivé dans son champ de case qui fait au moins 20 ha.

Dans la vie active, en dehors de l’agriculture, El hadj Abdoul Ngagna Touré s’investit aussi dans la politique. Il a été un fervent militant du PDS depuis les années 1978. Il n’a jamais cherché à transhumer après le départ de Wade du pouvoir.




Adama Diaby

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here