Mimi Touré exige que les “acheteurs” de parrains soient mis en prison

Mimi Tour é ne veut pas d’impunité en ce qui concerne les achats de conscience sur le parrainage quel que soit le lieu. Invitée de l’émission «Grand jury» de ce dimanche sur la Rfm, la chargée de l’organisation du Parrainage de l’APR affirme que le «facteur argent fausse le jeu du parrainage». «Il faut appliquer la loi sans distinction d’appartenances politiques. Personne ne doit être épargné», ajoute l’envoyée spéciale du Président de la république, précisant que si les faits sont avérés.

Pour rappel, la semaine dernière, des vidéos montraient le maire de Touba, Abdou Ahad Ka en train de promettre 50 000 francs Cfa en échange des fiches de collecte remises à chaque chef de quartier pour glaner le plus de signatures possibles. Le concerné a tenté de se laver à grande eau, en vain.





LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here