MA PART DE VERITE SUR LA SITUATION ACTUELLE A DAKAR DEM DIKK

Je veux parler de ce qui se passe au niveau de Dakar Dem Dikk. Depuis
que Me Moussa Diop est arrivé à la direction générale de cette société
de transport, on n’entend plus de tension au sein de la boite. Pour ceux
qui connaissent la boite, ils savent qu’il y avait en permanence des
mouvements d’humeur. Depuis que j’ai vu Me Moussa Diop, j’ai compris
que c’est une personne ambitieuse qu’il faut accompagner. Je sais que
si on l’aide en tant que syndicat qui doit collaborer avec la direction
générale, il portera 3D à un niveau jamais espéré.

Dés son arrivée, le syndicat majoritaire de Mamadou Goudiaby s’est levé
pour porter des critique à son endroit, arguant qu’il ne connait rien et que
c’est un avocat qui va faire tomber la boite. Moi, j’ai pris mes
responsabilités pour dire le contraire. Si on l’accompagne, il y aura des
résultats. Aujourd’hui, je crois que j’ai eu raison sur tout le monde car,
pour celui qui connait 3D, actuellement, il doit savoir qu’il fait partie des
grandes des sociétés qui marchent au Sénégal.
Ce n’est pas un syndicaliste qui parlait, mais plutôt un opposant. Car, je
crois qu’un syndicaliste doit défendre les droits et les intérêts des
travailleurs. Depuis que je collabore avec Me Moussa Diop, sur le plan
de carrière des travailleurs, il a fait ce qu’aucun Directeur n’a réalisé.
Parce que si on prend l’exemple des conducteurs de Sotrac, ils sont
restés conducteurs jusqu’à la retraite. Mais, dès que Me Moussa Diop
est arrivé, il a augmenté les droits des conducteurs, notamment en leur
permettant, eu égard de leur ancienneté, d’être des conducteurs « RN »
(Ramassage nocturne) avec l’école française et de devenir des
Techniciens hautement qualifiés (THQ). Ils n’ont plus la même catégorie
que les conducteurs du réseau urbain. Il a fait avancer tous les
régulateurs, tout comme les chefs de gares. Je peux dire qu’à Dakar
Dem Dikk, 90% des travailleurs se retrouvent dans le traitement salarial
aujourd’hui. C’est cela le travail d’un syndicat.

C’est en ce sens, en tant que son collaborateur, je ne permets pas à
quelqu’un de détruire les réalisations visibles.
J’entends parler du foncier de 3D. Je veux que ce soit clair. Quand
Abdoulaye Wade était là, on lui avait demandé de nous offrir le foncier
pour le compte de 3D, il a refusé. Le syndicat majoritaire de Goudiaby dit
que personne ne va construire sur le site. Un beau jour, ils sont venus
construire un mur. Je suis allé voir la Ministre Nafissatou Ngom, à
l’époque. Je lui ai fait savoir qu’il a un mur en construction au niveau de
Dakar Dem Dikk. Quand le mur a été construit, là où étaient parqués nos

bus et qui s’appelait Xelkom, ils ont morcelé et partagé le terrain sans
nous les travailleurs.

Quand Macky Sall est arrivé, ils nous ont donné au nom de la société ce
qui restait du terrain. Tout le monde sait que l’Etat est majoritaire dans le
conseil d’administration de la société en plus de certains actionnaires.
Donc, s’ils constatent qu’actuellement, la société a des problèmes, le Dg
Me Diop nous a appelés pour nous dire que la société a beaucoup de
dettes et que l’Etat ne nous a pas remis tout ce qu’il nous doit. J’ai vu
qu’on doit pouvoir léguer les 8 000 m² si l’on nous donne l’autorisation,
pour pouvoir régler tous les problèmes.

2 000 m² ont été légués à une banque de la place. La vente s’est élevée
à 1 milliard. Tout le monde sait que les locaux qui abritaient la direction
de 3D étaient dans un état de dégradation très avancé ce qui avait
obligé le préfet à sortir un arrêté nous permettant d’aller louer un local
ailleurs. C’est ainsi, que le Dg a dit, pour ce qui est des autres 2 000 m²,
on va y construire une Direction générale. Donc, sur le milliard de francs
de la vente des premiers mètres carrés, c’est cet argent qu’on prendra
pour construire la future direction générale à hauteur de 350 millions de
francs. Mamadou Goudiaby en a reçu 200 millions pour la gestion de
l’IPM. Malgré cela, les hôpitaux nous acculent, les pharmacies refusent
de nous recevoir, les travailleurs ont du mal à se faire soigner. Sur ces
200 millions toujours, dans la mesure où ce sont ses hommes qui gèrent
l’IPM, nous demandons à M ; Goudiaby où est ce qu’il a mis cet argent !
Nous n’allons pas céder. Parce qu’il voulait créer une mutuelle de santé.
Je suis allé voir le Ministère du travail pour dire que l’argent de l’IPM ne
peut pas servir à créer une mutuelle. Il a arrêté.

Maintenant, pour ce qui est de l’affaire du terrain vendu à l’APR, la vérité
est que Mamadou Goudiaby joue à manipuler l’opinion en faisant croire
à des choses qui n’existent pas. Ce qui se passe réellement, c’est que
les 2 000 m² ont été vendus à 1 milliard, les autres 2 000 m² doivent
servir à la construction de la Direction générale. L’autre partie, c’est Shell
qui l’avait acheté. Mais actuellement, il n’a pas encore fini de la payer à
la Direction générale. C’est le reste de la façade donnant sur l’Avenue
Cheikh Anta Diop que l’Alliance pour la République a acheté.
Cependant, j’ai dit au Dg une chose très claire : l’APR doit payer au
moins payer 1 milliard parce que c’est à un milliard de francs qu’on l’a
vendu.

Pourquoi aujourd’hui, à cause de l’APR, on entend ce tintamarre ? Pour
nous, peu importe la personne ou l’entité qui a acheté ce terrain,
l’essentiel est que l’argent de la vente soit utilisé pour régler les
problèmes de Dakar Dem Dikk. Parce qu’aujourd’hui, sur le milliard de la
vente de la parcelle à la banque, on a payé les habitats, 200 millions ont
été octroyés à l’IPM et 350 millions doivent servir à la construction de la
nouvelle direction générale de l’entreprise. Sans oublier le relèvement
des bus achetés du temps d’Abdoulaye Wade qui nous avaient été livrés
sans aucune pièce de rechange, contrairement au projet des 475 bus
neufs acquis récemment. J’attire l’attention sur le fait que Dakar Dem
Dikk s’est agrandie, avec son personnel qui a augmenté. Tout cela, au
moment où la compensation n’a pas bougé.
Donc, je crois que ceux qui parlent, si ce sont des syndicalistes qui
aiment le Sénégal et Dakar Dem Dikk, ils doivent dire bravo à la
Direction générale, bravo aux syndicats. Au lieu de cela, ce sont des
opposants qui sont là. S’ils veulent s’attaquer à Me Moussa Diop, ils
n’ont qu’à l’attendre dehors dans le champ politique. Mais, ici à Dakar
Dem Dikk, la récréation est finie.
Par ailleurs, par rapport à la dette croisée, avant-hier, je suis allé à la
Primature. Les techniciens m’ont reçu, et le Premier ministre qui m’a
notifié avoir reçu le compte-rendu de l’entretien fait avec les techniciens
m’a informé qu’il a donné des instructions au Ministre des Finances et
celui des Transports terrestres, pour qu’au plus vite, ils règlent le
problème des dettes décroisées.
C’est moi-même qui ai décanté cette situation. J’ai entendu certaines
centrales syndicales dirent qu’ils vont faire une marche. Je veux qu’elles
attendent jusqu’à ce qu’on leur dise que notre société a des problèmes
avant d’en parler. Mais, faire des sorties pour faire de la récupération, je
ne vais jamais l’accepter. Ce qui nous intéresse, c’est d’améliorer
Sénégal Dem Dikk, et répondre à la demande des sénégalais
concernant le transport sur l’AIBD.
L’autre chose, j’ai entendu Mamadou Goudiaby dire que nous avons des
salaires de 700 000 F Cfa et plus. Je veux lui dire que c’est notre statut
de Sg qui nous a offert ce qu’on a. C’est Moussa Diagne qui l’a fait.
C’est lui qui a été le premier à l’avoir réalisé. Il était receveur, moi je suis
conducteur, Djiby Gueye Ndiaye était à l’hygiène et sécurité. Quand
Moussa Diop est arrivé, il a dit qu’il va aligner les Sg en M5. Quand
j’étais Sg, alors que la loi me le permettait. Mais, quand le Dg me l’a
proposé, j’ai refusé, car il n’y avait à l’époque que des Tata. Les cars
bleus n’étaient pas encore venus. J’ai bataillé jusqu’à ce que les bus

bleus arrivent. C’est en ce moment qu’on a fait de moi un chargé de
mission. Donc, si on parle aujourd’hui de cadre, c’est Me Moussa Diop
qui nous a donné ce statut et on devait avoir la même catégorie. Mais,
quand on en a fait un Cadre 1, il a refusé. On l’a fait monter au grade
d’Inspecteur du réseau. Donc, si je voulais, j’allais combattre cela. Je ne
vais pas l’accepter par que si on doit parler de cadre aujourd’hui, je suis
le seul à avoir le Certificat de sécurité routière. Actuellement, je suis
expert en Sécurité routière. Je suis le seul à avoir ce diplôme à 3D.
Donc, je crois que tout est clair.
Je veux que le Sg Mamadou Goudiaby qui m’a interpellé sache que j’ai
une grande part de responsabilité dans la société et qu’il reste au bas
mot pas moins de neuf mois avant sa retraire. D’ailleurs, son fils
travaillait à Dakar Dem Dikk, avant qu’il ne le fasse quitter l’entreprise
pour qu’il embrasse la carrière d’enseignant. Aujourd’hui, ce qui
m’intéresse, ce sont les jeunes récemment recrutés par Me Moussa
Diop. Je vais collaborer avec la Direction générale pour qu’ils soient
embauchés définitivement le plus vite possible. Merci.

Oumar Gueye
Secrétaire général du Syndicat unique des travailleurs de Dakar Dem Dikk (SUT/3D)
xibarru

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here