Le retour de Gadio négocié en échange de Patrick Ho

Cheikh Tidiane Gadio pourrait bientôt se tirer d’affaire. Le procureur a déclaré qu’il avait engagé des discussions sur le cas de l’ancien ministre des Affaires étrangères avec son avocat. Les deux sont en « pourparlers de règlement ». Si l’avocat de Gadio reste peu disert sur la nature de ces discussions, la justice américaine lui demande de balancer Ho.

Son présumé complice, Chi Ping Patrick Ho, a plaidé non coupable aux accusations de corruption à l’étranger, blanchiment d’argent et de conspiration pour lesquelles il est jugé aux Etats-Unis. La justice américaine qui maintient ses accusations contre l’ancien fonctionnaire du gouvernement chinois lui reproche d’avoir versé des pots-de-vin au nom d’une compagnie pétrolière chinoise qui finance une organisation qu’il dirige, la China Energy Fund.

La compagnie financée par Cefc China Energy avait, dans un communiqué publié en novembre, déclaré n’avoir aucun investissement en Ouganda et qu’il avait acquis un investissement au Tchad auprès de l’entreprise chinoise China Petroleum Corp. Des déclarations qui effacent les accusations contre Gadio, à qui le Procureur américain reproche d’avoir joué le rôle d’intermédiaire entre Idriss Déby et Patrick Ho.







teranga.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here