Le moustique vecteur du paludisme éradiqué en labo

Des chercheurs de l’Imperial College de Londres sont parvenus à annihiler des cohortes du moustique Anopheles gambiae, vecteur du paludisme. Une première scientifique prometteuse contre cette maladie parasitaire encore mortelle.

Pourra-t-on un jour éradiquer les moustiques tigres vecteurs de la dengue ou du chikungunya ? L’hypothèse devient plus plausible au vu de l’expérience réalisée par des scientifiques de l’Imperial College of London en Grande-Bretagne. Après 15 ans de travaux, des chercheurs ont réussi à éliminer par la voie génétique des cohortes de moustiques Anopheles vecteurs du paludisme. Les résultats sont parus dans la revue Nature Biotechnology.

Les experts ont utilisé la technique du CRISPR-Cas9, un outil moléculaire qui permet de modifier le génome. Cette méthode génétique également appelée « ciseaux moléculaires » consiste grosso modo à couper une portion de l’ADN pour la remplacer par une autre.



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here