IL faut rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu.

Comme disait l’autre: « il faut rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. » C’est du moins ce que l’Etat du Sénégal a fait hier, à l’endroit du Patriote, Me Moussa DIOP, Directeur général de Dakar Dem Dikk. Par le biais du Premier ministre, lors de sa déclaration de politique générale, Mahammed Boun Abdallah Dionne a dit aux Sénégalais que: « la société Dakar Dem Dik s’est repositionnée aujourd’hui comme le véritable leader du transport urbain ». C’est suite à la volonté du chef de l’Etat, Monsieur Macky SALL de renouveler « son parc, avec l’acquisition, en 2016, de 475 autobus en 2016, lui permet d’étendre aujourd’hui son offre dans le segment du transport interurbain en desservant les régions de l’intérieur ».
Le gouvernement ne compte pas s’arrêter là. « Les moyens de la société seront accrus pour étendre encore plus son périmètre de desserte ». Et pourtant depuis le 1er février dernier, date du lancement du projet Sénégal Dem Dikk (Sdd), des bus climatisés, confortables et sécurisés sont en train de desservir des villes de l’intérieur du pays. Cette phase pilote fait la fierté de plus d’un des Sénégalais, qui ne cesse de pousser un ouf de soulagement.
A travers ces propos du Premier ministre, il faut dire que l’Etat a bel et bien compris que la mobilité est à la fois un enjeu économique mais aussi une exigence d’équité, qui doit contribuer à réduire, voire éradiquer les fractures sociales et territoriales.
Dans son propos, le chef du gouvernement a fait savoir que l’ambition de l’Etat du Sénégal, c’est de construire un réseau de transport adapté permettant à tout individu de se mouvoir dans des modes collectifs structurants et de réduire les coûts générés par la congestion des routes, qui a aussi pour conséquences un nombre élevé d’accidents aux coûts sociaux et économiques inestimables.
Et comme selon M. Dionne, le développement de la mobilité passera aussi par le renforcement et la réorganisation du transport collectif urbain et inter-urbain public et privé. Son objectif est de faire en sorte que toutes les couches de la population puissent pouvoir se déplacer facilement à l’intérieur des villes et des campagnes, quels que soient leur origine sociale et leurs niveaux de motricité ou de revenus.

DDD




LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here